Une coupe est un changement de plan. Elle marque une rupture dans la continuité du film.
Avant les années 1990 et le début du montage en numérique (aussi appelé non destructif), une coupe était littéralement effectuée au cutter sur la pellicule, puis le plan ainsi isolé était raccordé au plan suivant.

Une coupe ça n’a l’air de rien ! Pourtant il a fallu que le cinéma prenne du galon et que les spectateurs s’habituent à voir des coupures au milieu d’une action, puis des ellipses, des flashbacks, pour vraiment être en mesure de raconter des histoires. Aujourd’hui, tout cela nous paraît bien naturel.

Aux premières heures du Septième Art, les films étaient en fait des plans séquences de quelques secondes ou minutes, sans coupe.



Ⓒ Image protégée par le droit d auteur